Non classé

Explorer le monde extérieur, explorer son monde intérieur

Quand nous explorons le monde, nous découvrons ses richesses, ses lieux fabuleux et les beautés extraordinaires qu’il cache.

En analogie, lorsque on s’aventure dans notre propre monde, c’est-à-dire dans notre univers intérieur, nous avons alors l’opportunité de saisir nos propres richesses, d’identifier nos capacités, compétences, forces et d’arpenter nos talents cachés.

Lorsque l’on voyage dans d’autres pays, on est plongé dans différentes cultures et modes de vie. Ce qui nous permet d’entrevoir la vie autrement, de se rendre compte qu’une autre façon de vivre est possible. Par exemple, aux USA, lorsqu’une personne monte son entreprise, même si ça ne fonctionne pas, les banques continueront à la suivre pour un autre projet car ils ne considèrent pas que c’est un échec mais un apprentissage. Prendre conscience qu’une autre façon de penser est possible permet de concevoir une vie qui nous correspond mieux.

On développe également notre tolérance car, étant touriste, étranger, nous ne voulons pas imposer notre point de vue, nous essayons de nous adapter à la culture d’autrui. Nous ne nous sentons pas légitimes de critiquer. Pourquoi alors on le fait dans notre vie quotidienne, dans notre pays ? On pourrait arrêter de vouloir avoir raison, de juger autrui qui ne pense ni n’agit comme nous. Il y a effectivement une autre option : s’intéresser à son point de vue et essayer de comprendre. En effet, et si j’avais eu la même vie, le même environnement socio-culturel, la même famille, la même éducation, … est-ce que je n’aurais pas moi-même une vie similaire ?

De même, lorsque nous entamons un voyage intérieur, nous savons nos points forts mais aussi nos points d’amélioration. Et alors là, nous avons deux choix : ou lutter contre nous-même ou nous accepter à l’instant T. Soit dit en passant, ça ne signifie pas se résigner, nous avons le choix d’évoluer, de changer, de se transformer.

Selon moi, vivre pleinement l’aventure de sa vie, c’est réussir à dépasser ses propres frontières – càd ses peurs, croyances – en plongeant en soi profondément et en toute vérité afin de se réaliser et de voir chaque expérience comme une richesse, un apprentissage. Tel un voyage au centre de la terre, c’est un voyage au centre de soi-même.

Et vivre sa vie pleinement, c’est également être dans la joie et l’amour de soi, des autres et de la vie de manière inconditionnelle. Aimer chaque moment vécu durant cette aventure, être dans la gratitude pour toutes les expériences qu’elles soient agréables ou vachement moins.

Nous n’apprenons pas à l’école à se connaître. Et pourtant, là est le chemin vers la liberté et l’amour. Il existe de multiples outils pour mieux se connaître : l’introspection, l’écoute de ses émotions, les tests de personnalité, les autres en tant que miroir,…

Le coaching m’a vraiment aidé à mettre des mots sur mes fonctionnements, mes peurs, mes croyances qui me limitaient dans la liberté d’être moi-même. Voilà une des raisons pour lesquelles j’ai voulu devenir coach !

Laisser un commentaire